J’apprends la bienveillance

Je non-travaille depuis fin 2009.

Et pourtant, je ne suis pas sans activité puisque j’ai crée une association autour du jeu sous toutes ses formes.

Avec un conjoint ludothécaire et moi-même animatrice de métier, le jeu ça nous connaît 🙂

C’est d’ailleurs pendant sa formation de ludothécaire au centre de formation FM2J que Mister T. a lancé ce projet.

Le but final de cette création d’association est à moyen terme d’organiser un festival de jeux et à long terme d’ouvrir une vraie ludothèque (car croyez-moi, il y a bien plus de fausses que de vraies).

Nous avons débuté le projet en 2010 en proposant des soirées jeux dans un bar en partenariat avec le café tour d’Asmodée. Les habitués sont devenus demandeurs d’un lieu spécifique et s’en suivra l’ouverture d’un espace de jeu sur place et d’emprunt de jeux en mai 2011.

A force de contacts et réseaux, en août 2013 nous avons le privilège d’organiser le 1er Festival Ludique EURopéen. L’année suivante une 2ème et dernière édition aura lieu. Dur, dur d’inscrire un évènement d’un telle ampleur face une politique locale récalcitrante.

La fermeture du lieu suivra dû au manque de soutien des partenaires locaux.

Néanmoins, nous n’avons pas dis notre dernier mot, nous avons répondu à l’appel d’une commune voisine pour animer des ateliers jeux de société dans le cadre de la réforme scolaire (les TAP – Temps d’Activités Périscolaires).

C’est maintenant la 2ème année où chaque jour de la semaine, j’accueille des groupes d’enfants âgés entre 4 et 11 ans dans une salle mis à disposition par la commune.

C’est là que je me dis que le jeu est un outil fabuleux pour l’espace de liberté qu’il offre.

Si je réduis le modèle de notre société actuelle à celui de l’école, sanction scolaire, non-respect des besoins de l’enfant sont le lot du quotidien de ces élèves qui par le biais des séances, j’espère, leur propose une approche bienveillante et une écoute de leurs besoins dans cet univers impitoyable.

tu fais quoi dans la vie

C’est en cherchant un titre à cet article, un titre qui change de l’ordinaire, que j’ai découvert celui-ci.

Pour sortir du carcan « et toi, tu fais quoi (dans la vie) ? », j’ai choisi comme titre la réponse à cette question :

 « J’apprends la bienveillance »

Pendant les 6 prochains mois à venir, je vais  m’exercer pour rester en éveil et marquer ce changement en pleine conscience.

Sur le chemin de la bienveillance #1

>> Lire mon chemin vers la bienveillance